AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Personnalités importantes de Camelot.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Balrog
avatar


Messages : 131
Date d'inscription : 28/02/2014

Mes personnages
Personnage Principal: Arkamentir
Jeu actuel (MMO): World of Warcraft

MessageSujet: Personnalités importantes de Camelot.   Lun 18 Déc - 2:57

Ici sont recensés les personnages importants du Knight. Certains personnages sont plus secrets que d'autres, cela va de soi...



Arthur, Seigneur du Knight

Le personnage d’Arthur est un véritable mystère pour les membres du Knight et l’Humanité. Anciennement Raphaël MacTavish, cet homme a abandonné ce nom lorsqu’il revêtu la méta-armure Excalibur.

Il a depuis créé le Knight et le commande, mais, peut-être est-ce dû au fait qu’il ne quitte jamais sa méta-armure, peu peuvent se targuer de connaître ses pensées. Peut-être Guenièvre, son IA, est-elle la seule à bénéficier de cet honneur. Auréolé d’une certaine majesté et d’une autorité indéniable, tous les chevaliers sans exception lui vouent un respect sans borne et certains un culte.




Merlin, Génie de la tour de Westminster.

Merlin n’est pas le chef du Knight, mais tous savent au sein de l’organisation que celle-ci n’existerait pas sans lui. Cet homme d’une soixantaine d’années en est en quelque sorte le « papa » bienveillant qui divulgue ses conseils aux chevaliers qui viennent le voir. Mais Merlin était auparavant James Niakaté, inventeur et chercheur sud-africain ayant quitté son pays afin de découvrir les secrets de l'Anathème. Ce don pour les sciences, il le met au service du combat contre l’Anathème et passe beaucoup de son temps dans la Tour à réfléchir à de nouveaux concepts d’armes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balrog
avatar


Messages : 131
Date d'inscription : 28/02/2014

Mes personnages
Personnage Principal: Arkamentir
Jeu actuel (MMO): World of Warcraft

MessageSujet: Re: Personnalités importantes de Camelot.   Lun 18 Déc - 3:35

Les Chevaliers de la Table Ronde. Plus accessibles, il est plus simple d'avoir des informations sur eux... Enfin. Tout dépend lesquels.



Kay, chef de la section Ogre.

Le premier chevalier de la Table Ronde choisi par Arthur a été Helena MacTavish, sa propre demi-sœur, elle-même ancienne officier au sein d’Eurocorps. Rapidement, la jeune femme a pris le nom de Kay, en référence au sénéchal et chevalier confident du roi de la légende, et est devenue in extenso la femme de confiance du seigneur. Kay n’a pas seulement été recrutée pour sa filiation avec Arthur. Elle a été choisie parce qu’elle a, lors de l’apparition des ténèbres sur la France, défendu avec son unité plusieurs quartiers de Paris, alors en pleine évacuation. Malgré la débandade d’Eurocorps sur le territoire européen, quelques soldats, mais aussi des policiers, des pompiers et des civils courageux défendaient les Parisiens alors en pleine panique. C’est l’unité commandée par la capitaine Helena MacTavish qui a coordonné l’évacuation des arrondissements au nord de la Seine. C’est grâce à l’action de Kay et à sa capacité à commander que des centaines de milliers de personnes ont réussi à sortir vivantes de Paris et à rejoindre l’arche d’Humanité ou de Bordeaux. Depuis ce haut fait, elle est vue comme une héroïne de légende par beaucoup de ses pairs. Mais la jeune femme, de nature discrète, n’est en aucun cas attirée par les louanges. Sa gloire, considère-t-elle, est celle du Knight tout entier et elle ne veut en aucun cas se mettre en avant. Par conséquent, Kay est reconnue comme l’ombre d’Arthur, d’aucuns diraient « son âme damnée » qui agit dans l’obscurité pour le bien du Knight. Ce n’est pas pour rien qu’elle commande à la section Ogre et aux 100 hommes et femmes qui la composent.

Kay est un personnage très discret, avare de mots et préférant agir plutôt que parler. Elle porte constamment « Fantôme », sa méta-armure de prestige façonnée tardivement par Merlin et Gauvain. Basé sur le châssis de l’armure Rogue, Fantôme lui permet de rester invisible en toutes circonstances, aussi longtemps qu’elle le désire, et de se jouer des sens de tous ses ennemis, même des créatures les plus perceptives.




Gauvain, chef de la section Giant.

Le plus jeune des chevaliers de la Table Ronde est sans doute aussi le plus intelligent. Âgé d’à peine 20 ans, Connor Cromwell est quelqu’un d’enjoué, prolifique, un génie qui a participé, avec Merlin, à la création des méta-armures. Héritier avec ses deux frères de la société Cromwell Brothers basée à Glasgow, il n’a jamais été attiré par le monde des affaires et s’est rapidement rapproché d’Arthur, notamment lors de la libération de la capitale irlandaise. En fait, depuis qu’Arthur porte Excalibur, Gauvain a toujours gravité dans son entourage. D’abord simple ingénieur et mécanicien engagé par Merlin pour assurer les réparations sur la méta-armure du seigneur, il est vite devenu son mécanicien attitré puis son ami. Il a intégré la Table Ronde quasiment lors de sa création et a pris le nom de Gauvain en l’honneur du chevalier « solaire », mesuré et intègre.

Si Merlin a inventé le concept de méta-armure, c’est Gauvain qui l’a magnifié. C’est en partie grâce à son imagination débordante que sont nés les huit modèles suivants, tous dévoués à assurer un objectif particulier lors des missions. Grâce à sa compréhension instinctive de la technologie et des possibilités offertes par les nanomachines, le jeune homme a mis au point une quantité impressionnante de modules et de modes qui font aujourd’hui des chevaliers en mission de véritables héros. Gauvain se montre par ailleurs passionné de fantasy et de jeux de rôle. Son amour pour ces univers se reflète dans le nom qu’il a donné aux différentes méta-armures.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Gauvain part assez souvent en mission, notamment pour rechercher des informations dans d’anciens centres technologiques noyés sous les ténèbres. Il ne sort jamais de Camelot sans sa méta-armure de prestige nommée « Solar » qui lui sert autant à réparer le matériel allié qu’à combattre les ténèbres grâce à la lumière qu’elle génère. Aujourd’hui, Gauvain est chef de la section Giant, autant dire de « l’Atelier » du Knight. Sous sa coupe sont regroupés des mécaniciens, des ingénieurs, des manutentionnaires et un grand nombre de chercheurs. Étonnamment, malgré son âge, le jeune homme dirige cette section avec une facilité déconcertante, semblant faire l’unanimité au sein de ses équipes.




Lamorak, chef de la section Gargoyles.

Troisième chevalier de la Table Ronde à avoir été recruté, Franz Grüber est un ancien policier de Berlin. Son haut fait a simplement été de sauver Arthur d’une mort certaine. Alors que le seigneur arpentait avec quelques chevaliers la capitale noyée sous les ténèbres à la recherche de survivants, un groupe de terribles créatures venues des ombres les a attaqués avec une violence inouïe. Vaillants, tous se sont défendus avec ardeur et ont repoussé les assauts répétés des monstruosités. Mais Arthur, alors aux prises avec un énorme colosse, ne voyait pas qu’une abomination aux griffes aussi tranchantes qu’une épée cinétique allait le frapper dans le dos. C’est à ce moment qu’est intervenu Franz Grüber, spectateur terrifié du combat.

Alors simple « rebut », en fait survivant d’une ville oubliée sous l’obscurité, l’ancien policier a tiré avec son arme de service sur la monstruosité assassine. Les balles ont ricoché, mais les tirs ont détourné son attention du seigneur. Malheureusement, la créature a attaqué l’homme. Son bras droit a été sectionné d’un simple coup de griffe. Arthur, voyant son sauveur se faire démembrer, a vaincu le monstre ténébreux et a rapidement ramené Franz à Camelot. Grâce à Merlin, il a acquis une prothèse cybernétique pour son membre manquant et, grâce à Arthur, il a intégré le Knight sous le nom de Lamorak tout en devenant chevalier de la Table Ronde.

Il est aujourd’hui le garde du corps du seigneur et ne le quitte que lors de très rares moments. C’est un personnage retors, taciturne et d’une loyauté indéfectible. D’une très grande force physique, il apprécie aujourd’hui de combattre les ennemis du Knight dans de violentes oppositions au contact. Il porte le plus souvent « Bastion », sa méta-armure de prestige, qui est une Warrior modifiée pour résister à la plupart des attaques. On raconte que la mort elle-même ne pourrait tuer Lamorak lorsqu’il la revêt.



Lancelot, chef de la section Dragon.

Avant même d’être admis au Knight, Diego Omessa était un modèle de vertu et un héros. Sauveur de plusieurs communautés européennes entre l’Italie, la France et la Suisse alors en pleine noyade sous les ténèbres, Diego n’était qu’un simple guide de montagne qui a fait passer à de nombreuses personnes les cols enneigés des Alpes et les tunnels fermés. Avec l’exode massif qui a touché le centre de l’Europe, beaucoup de personnes sont devenues égoïstes, solitaires, voire capables du pire, mais pas Diego. Il a aidé autant que possible et est vite devenu une référence pour nombre de personnes qui désiraient survivre face à la montagne. Le jeune homme a vite été recruté au sein du Knight pour ses exploits. Déjà vu comme un homme infatigable, optimiste et à l’honneur immuable, Diego a rapidement été repéré par Arthur qui en a fait un de ses agents personnels, un « écuyer ». C’est lors d’une mission au cœur de l’Europe qu’il est devenu le représentant de ce qu’il y a de meilleur au Knight. Son escouade et lui-même ont été pris à parti par une gigantesque créature.

L’aberration, qui a été tardivement nommée le Monstre, était une incarnation de la Bête, la mère de toutes les créatures ténébreuses de l’Europe. Immense, terrible, elle a acculé le groupe et ôté la vie à de nombreux braves. Seul Diego a réussi à s’en sortir. On raconte qu’il a vaincu le Monstre lors d’un combat d’une nuit entière, avec une arme primitive, une simple lance, mystérieusement gorgée de lumière. Le jeune homme a finalement réussi à tuer la créature, mais il ne s’en est pas sorti indemne. Malgré la gloire dont il a été couvert, malgré son accession à la Table Ronde, Diego ne s’est jamais remis de ce combat éprouvant, il est devenu plus sombre et plus solitaire. Quant à la fameuse lance qui a permis la mort du Monstre, elle est encore quelque part sous les ténèbres, lumineuse mais pour l’instant introuvable.

À la Table Ronde, Diego a été nommé Lancelot, en l’honneur de son courage, de son intransigeance et de ses actes flamboyants. On lui a confié la direction de la section Dragon, la plus importante du Knight, dédiée à la lutte contre les désespérés et le désespoir. Et comme toujours, il y a fait des merveilles. Aujourd’hui, Lancelot reste un exemple pour la plupart des agents. Il porte très souvent sa méta-armure de prestige « Parangon » et garde toujours près de lui « Flamme », son faucon apprivoisé.

Bien que taciturne, c’est un chevalier preux, sans reproche et optimiste, qui suit avec cœur le code du Knight.






Palomydès, chef de la section Korrigan.

Souvent décrite comme la plus belle femme du Knight, Akosua Mendy en est sans doute aussi la plus influente. Ancienne agent du Monna-Molelo, les services secrets de la NAU, elle n’a cessé de gravir les échelons du Knight pour se retrouver à la Table Ronde, auprès d’Arthur. Il faut dire que son CV et ses actes glorieux s’avèrent plus qu’impressionnants. Sauvetage de réfugiés, récolte d’informations cruciales, actions diplomatiques amenant à des situations stables dans des zones en proie aux ténèbres,

Akosua semble savoir tout faire et ne se prive pas de le montrer. Recrutée en personne par Merlin, qui a vu en elle un élément précieux en termes de politique et de renseignements, la femme a très rapidement accédé à la Table Ronde sous le nom de « Palomydès ». Volontaire, parfois forte tête, elle n’hésite pas à imposer ses idées lors des réunions au sommet et se montre plus que compétente lorsqu’il s’agit de diriger des hommes et de prendre des décisions qui fâchent. Son seul problème : elle ne possède qu’une confiance très limitée en l’Humanité et seuls Merlin et ses pairs de la Table Ronde semblent trouver grâce à ses yeux. Ce manque de confiance est sans doute dû au fait qu’Akosua aime percer les pires secrets des êtres, qu’ils soient humains ou venus de l’Anathème.

Elles est d’ailleurs à l’origine de la création de la section Korrigan qui cache, sous couvert d’une organisation dédiée à la vie de Camelot, un service de renseignement des plus complets et efficaces. Palomydès part très rarement en mission. Sa méta-armure de prestige nommée « Sherlock » est presque toujours remisée à l’Atelier. Toutefois, il arrive que lors d’une enquête particulièrement difficile, elle assiste les chevaliers en mission. Les modules d’investigation de Sherlock et les capacités de déduction de la jeune femme rendent alors les choses beaucoup plus faciles.






Dagonnet, chef de la section Cyclope.

Theobald Graafson était, avant d’entrer au Knight, un homme sans patrie. Véritable génie, tant en matière de géologie et de chimie que de spéléologie, il allait de boulot en boulot, de pays en pays, pour faire profiter les gens comme les entreprises de ses talents. Celui que l’on nomme Dagonnet était comme lié à la Terre et aux pierres, connaissant mieux les cavernes, les crevasses, les mines et les grottes que Cologne, la ville où il avait grandi. Après les événements de 2034, ce mineur de l’extrême a trouvé un sens à sa vie. Dans l’obscurité de l’Anathème, il a percé la roche ou le béton pour délivrer des gens enfermés et pour trouver de l’eau aux populations assoiffées. Seul, il a découvert l’existence de l’élément alpha et, avant Merlin lui-même, a réussi à le tailler et à l’expérimenter. C’est justement grâce à ses études sur cette matière issue des ténèbres qu’il a été contacté par Merlin pour participer à la construction de la première méta-armure, Excalibur. Seuls Merlin, Gauvain et lui en connaissent d’ailleurs les secrets.

Après la création du Knight, Dagonnet a vite été pressenti pour intégrer la Table Ronde. Mais, indécis et préférant agir sur le terrain plutôt que diriger, il ne l’a rejointe que quelques mois plus tard. Aujourd’hui, il est un des chevaliers de la Table Ronde les plus appréciés des recrues et des simples agents du Knight. Doté d’un grand sens de l’humour et toujours prêt à donner un coup de main, c’est aussi un scientifique accompli, extrêmement curieux, qui cherche à comprendre l’Anathème. Lorsqu’il part sous les ténèbres pour enquêter sur une de ses manifestations, ce n’est jamais sans sa méta-armure Priest nommée « Digger » et modifiée pour pouvoir creuser ou passer au travers de n’importe quel matériau. La section Cyclope, qu’il dirige, est d’ailleurs spécialisée dans la compréhension des ténèbres, de ses créatures, matériaux et loi. C’est grâce à Dagonnet et ses « Cyclopes » que les chevaliers ont conscience des Seigneurs, de leurs différentes créatures et des multiples phénomènes dus à l’Anathème, comme les perturbations temporelles et spatiales ou les cataclysmes. Les différents croquis ainsi que les textes explicatifs réalisés à propos des monstruosités de l’Anathème ont d’ailleurs en majorité été produits par Dagonnet et 90 % des renseignements sur ces créatures proviennent des « Cyclopes ».






Bohort, chef de la section Griffon.

Meghan Mac Kenzie, surnommée Bohort, est la plus jeune chevalier de la Table Ronde après Gauvain et pas la moins talentueuse. D’un tempérament aimant et sulfureux à la fois, cette rousse aux yeux océan ne manque pas de malice et de franchise et est connue comme capable de motiver le plus triste des chevaliers. Issue d’une vieille famille irlandaise installée aux États-Unis pour vivre le rêve américain, elle a subi de plein fouet la peste rouge, les horreurs qui en ont découlé, et y a résisté tout en protégeant les siens sur les différentes routes de la côte Est. En plus d’être charismatique, Bohort est une pilote émérite, chef d’une bande de motards qui a toujours traîné dans l’atelier de son garagiste de père. Remarquablement douée en mécanique, elle a élevé le combat à moto au rang d’art martial. Mais ce n’est pas cela qui lui a permis d’entrer au Knight.

Quand les ténèbres se sont abattues sur le sol américain, les proches de Bohort ont été enlevés par une créature mécanique. La jeune femme n’a alors eu de cesse de la traquer pendant des semaines en compagnie de sa bande, incapable de se résoudre à abandonner la piste. Grâce à sa volonté de fer, Bohort a retrouvé le monstre puis l’a anéanti tout en libérant des centaines de prisonniers destinés à nourrir une étrange machine. Sa légende s’est répandue sur toute la partie Est des États-Unis. Elle a alors été engagée par le Knight, au sein de la section Ogre.

Depuis son entrée dans l’organisation, Bohort a toujours été une traqueuse et une pilote hors pair, qui n’hésitait pas à se salir les mains et agir dans l’ombre pour arriver à ses fins. Au sein de la section Ogre, elle a réussi à mobiliser plusieurs de ses frères et sœurs de bataille pour former un petit escadron de combat motorisé, dont les manœuvres héroïques ont permis au Knight de remporter de nombreuses victoires.

L’idée a rapidement séduit Arthur et Kay, et quelques semaines après son entrée au Knight, Meghan devenait Bohort, siégeait à la Table Ronde et créait la section Griffon, spécialisée dans le convoyage et l’escorte de chevaliers comme de VIP. Toujours en déplacement et très rarement à Camelot, Bohort ne sort jamais sans sa moto de combat steed, ni sans sa méta-armure Warrior nommée « Fu-Mari » et taillée pour les combats à haute vélocité.






Sagramor, chef de la section Tarasque.

Eltius Vendée, colosse de plus de deux mètres dix que l’on nomme maintenant Sagramor, est une des rares personnes à avoir survécu sans trop de difficultés aux ténèbres qui rongeaient la France et notamment la ville de Marseille. La pauvreté, les conflits quasi perpétuels avec l’Anathème ont forgé un homme dur et sans pitié, certainement fou, qui pense plus à anéantir ses ennemis qu’à assurer sa propre survie. Alors qu’il tentait d’organiser la protection de son quartier marseillais qu’il avait juré de défendre à n’importe quel prix, Eltius a été assailli par des dizaines de créatures bestiales et monstrueuses. Il a tué chacune d’elles avec ce qui lui tombait sous la main. Pris d’une véritable frénésie, il a survécu à de terribles blessures, dont certaines auraient dû être mortelles, alors qu’autour de lui, tous ses proches étaient morts depuis des heures. Encore aujourd’hui, personne ne comprend comment il a trouvé la force de survivre. Toujours est-il qu’après cet exploit, l’homme a été retrouvé errant dans les ruines de Marseille par des chevaliers de la section Griffon qui l’ont ramené à Camelot.

Il a été recruté au sein de la section de Lancelot, mais il s’est vite démarqué de ses frères d’armes par sa sauvagerie au combat et sa soif de meurtre inextinguible. Pour lui, une mission ne peut pas être accomplie s’il reste une seule créature de l’Anathème sur le théâtre d’opérations. Son entrée au sein de la Table Ronde a été plus que discutée par les autres chevaliers. En effet, s’il a tué nombre d’aberrations issues des ténèbres, certainement parmi les plus dangereuses jamais recensées, il semble ne faire aucun cas de sa vie ou de celle de ceux qui l’accompagnent, voire de ceux qu’il est censé protéger.

Mais malgré cela, grâce au soutien de Palomydès et de Lamorak, l’homme est entré à la Table Ronde et a pris le nom de Sagramor, pour son impé- tuosité et sa frénésie au combat. Habillé d’une métaarmure Paladin, nommée « Berserk », spécialement conçue pour le combat au corps à corps, l’homme fait d’ailleurs honneur à son surnom, même si beaucoup le soupçonnent d’être un fou… particulièrement efficace. Sagramor a fondé la section Tarasque, une part secrète du Knight, jamais révélée au monde ou aux nouvelles recrues, dont les membres sont choisis selon des critères bien particuliers.






Bédivère, chef de la section Kraken.

Peu de choses sont connues de celui qui se fait appeler Bédivère. Très peu. Mais DEUX choses sont sûres : De un, c'est un excellent combattant au corps à corps, expert en arts martiaux et doté d’une force incroyable. L'homme a vaincu nombre de créatures abominables à lui seul, survécu à des monstres colossaux et retourné des situations à coup de cestes lourds. Il a depuis fondé la section Kraken et n’ôte presque jamais le heaume à tête de démon japonais surmontant son armure Barbarian noire nommée Fujin. De deux... l'une des règles tacites du Knight est que lorsqu'un chevalier croise le chemin d'une Incarnation d'un aspect, ou des pistes pouvant y mener, il faut contacter Bédivère.

S'ensuit alors, souvent, un combat sans merci, à l'issue incertaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Personnalités importantes de Camelot.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté You Shall Not Pass :: Couloirs de Camelot.-